En plein cœur du Parc Naturel Régional des Baronnies, cette ferme familiale rénovée se situe à 3 km du village sur le versant Sud du massif des Plates. Elle offre une vue panoramique et exceptionnelle sur le rocher du Saint Julien et le Mont Ventoux et vous garantit le calme et la tranquillité au milieu des abricotiers et des oliviers. Ce domaine de 80 hectares abrite une faune diversifiée (chamois, chevreuils, sangliers, lièvres, aigles, vautours, etc.) et symbolise parfaitement la Provence avec ses senteurs et ses célèbres cigales.
Un peu d’histoire... Le nom du gîte s’inspire de Maximin, grand-père du propriétaire. Ce paysan avait acheté la ferme en 1920 et avait 3 enfants : Henri, Jean et Roger. Un jour, Henri qui était âgé de 4 ans, se rendit à la ferme voisine, comme il le faisait régulièrement. Mais ce jour-là, le chien de la ferme aboya sur lui comme s’il était un étranger. Henri lui dit alors « couneissès pas ? sièu lou pitchot Maximénet ! » («Tu ne me connais pas ? Je suis le petit Maximin ! »). Et c’est ainsi que les gens l’appelèrent Lou Pitchot Maximénet.
Qui sommes nous? Jean Pierre Corréard, fils d’Henri et petit-fils de Maximin, est à Buis d'une vieille famille d'agriculteurs installés dans la région depuis au moins 1850. Il n'aura pas été bien loin pour se marier St Sauveur Gouvernet) avec Marie-Noëlle qui lui donnera un garçon et une fille. Depuis 1981 il a repris l'exploitation agricole de ses parents au Brusquet et Marie-Noëlle gère l‘activité agro-touristique .
En plein cœur du Parc Naturel Régional des Baronnies, cette ferme familiale rénovée se situe à 3 km du village sur le versant Sud du massif des Plates. Elle offre une vue panoramique et exceptionnelle sur le rocher du Saint Julien et le Mont Ventoux et vous garantit le calme et la tranquillité au milieu des abricotiers et des oliviers. Ce domaine de 80 hectares abrite une faune diversifiée (chamois, chevreuils, sangliers, lièvres, aigles, vautours, etc.) et symbolise parfaitement la Provence avec ses senteurs et ses célèbres cigales.
Un peu d’histoire... Le nom du gîte s’inspire de Maximin, grand-père du propriétaire. Ce paysan avait acheté la ferme en 1920 et avait 3 enfants : Henri, Jean et Roger. Un jour, Henri qui était âgé de 4 ans, se rendit à la ferme voisine, comme il le faisait régulièrement. Mais ce jour-là, le chien de la ferme aboya sur lui comme s’il était un étranger. Henri lui dit alors « couneissès pas ? sièu lou pitchot Maximénet ! » («Tu ne me connais pas ? Je suis le petit Maximin ! »). Et c’est ainsi que les gens l’appelèrent Lou Pitchot Maximénet.
Qui sommes nous? Jean Pierre Corréard, fils d’Henri et petit-fils de Maximin, est à Buis d'une vieille famille d'agriculteurs installés dans la région depuis au moins 1850. Il n'aura pas été bien loin pour se marier St Sauveur Gouvernet) avec Marie- Noëlle qui lui donnera un garçon et une fille. Depuis 1981 il a repris l'exploitation agricole de ses parents au Brusquet et Marie-Noëlle gère l‘activité agro-touristique .
En plein cœur du Parc Naturel Régional des Baronnies, cette ferme familiale rénovée se situe à 3 km du village sur le versant Sud du massif des Plates. Elle offre une vue panoramique et exceptionnelle sur le rocher du Saint Julien et le Mont Ventoux et vous garantit le calme et la tranquillité au milieu des abricotiers et des oliviers. Ce domaine de 80 hectares abrite une faune diversifiée (chamois, chevreuils, sangliers, lièvres, aigles, vautours, etc.) et symbolise parfaitement la Provence avec ses senteurs et ses célèbres cigales.
Un peu d’histoire... Le nom du gîte s’inspire de Maximin, grand-père du propriétaire. Ce paysan avait acheté la ferme en 1920 et avait 3 enfants : Henri, Jean et Roger. Un jour, Henri qui était âgé de 4 ans, se rendit à la ferme voisine, comme il le faisait régulièrement. Mais ce jour-là, le chien de la ferme aboya sur lui comme s’il était un étranger. Henri lui dit alors « couneissès pas ? sièu lou pitchot Maximénet ! » («Tu ne me connais pas ? Je suis le petit Maximin ! »). Et c’est ainsi que les gens l’appelèrent Lou Pitchot Maximénet.
Qui sommes nous? Jean Pierre Corréard, fils d’Henri et petit-fils de Maximin, est à Buis d'une vieille famille d'agriculteurs installés dans la région depuis au moins 1850. Il n'aura pas été bien loin pour se marier St Sauveur Gouvernet) avec Marie-Noëlle qui lui donnera un garçon et une fille. Depuis 1981 il a repris l'exploitation agricole de ses parents au Brusquet et Marie-Noëlle gère l‘activité agro-touristique.